Estuaire de l'Orne Merville Franceville Plage



Le plus vaste espace naturel protégé du littoral du Calvados

Trait d’union entre la Côte de Nacre et la Côte fleurie près de Caen, c’est le plus vaste espace naturel protégé du littoral du Calvados. 

La baie de l'Orne est un magnifique ensemble naturel soumis aux marées, témoin d’une histoire mouvementée, le site fait face à l’Angleterre et s’étend sur cinq communes dont quatre situées dans la communauté de communes Cabalor. Très prisée des marcheurs, des cyclistes et des amateurs de sports nautiques, la baie de l’Orne mêle des paysages en perpétuelle transformation, d’une grande richesse botanique et faunistique : cordons sableux, vasières, prés-salés, prairies humides, roselières, dunes… Un site de prédilection pour les oiseaux migrateurs.



Ici, c’est d’abord l’eau qui a modelé le paysage : au quotidien car l’estuaire vit au rythme des marées ; au fil des siècles car les variations du niveau marin ont fait évoluer le trait de côte. Souvent en lutte avec la mer, les hommes ont multiplié les interventions : pour lutter contre l’envasement et sauver la navigation jusqu’au port de Caen, pour libérer des terres agricoles ou des zones balnéaires. La création du canal de l’Orne a particulièrement bouleversé le profil de la baie, modifiant le sens des courants marins et charriant les sédiments vers l’est.


Sur la rive droite, le rivage est celui de Ranville, Amfreville, Sallenelles et Merville-Franceville-Plage. Les milieux naturelsabondent : estran sableux, dunes, prairies humides pâturées, vasières littorales recouvertes à marée haute,  herbus ou prés salés atteints seulement par les grandes marées…





La richesse biologique de l’estuaire a généré un éventail d’activités traditionnelles, certaines se pérennisent dans un cadre réglementé. La chasse au gibier d’eau, gérée par une association départementale, se pratique la nuit d’août à janvier depuis des huttes flottantes appelées gabions. Plus récent, le ramassage de la "pelouze", ver de vase vendu notamment pour la pêche en Méditerranée, est aujourd’hui réservé à quelques professionnels.




Seul estuaire entre la baie des Veys et l’embouchure de la Seine, l’estuaire de l’Orne est une étape incontournable pour beaucoup d’oiseaux migrateurs : aire de "pique-nique", aire de repos de courte ou de longue durée pour les hivernants ou estivants. L’hiver voit s’installer sarcelles, canards pilets, souchets ou siffleurs, bécasseaux et autres pingouins venus du nord.



Au printemps, d’autres espèces remontant d’Afrique sont de retour, certaines se sédentarisent. Mention spéciale aux oiseaux nicheurs et surtout au gravelot à collier interrompu qui a choisi les bancs de sable et le haut de plage pour nidifier entre avril et juillet, au péril de ses œufs en proie au piétinement ! 


Un pur plaisir de la nature ! idéal pour vos randonnées.




  • Twitter Basic Black
  • Facebook Basic Black
  • Black Instagram Icon

21 Avenue Jean Mermoz
14810 MERVILLE FRANCEVILLE  |  02 31 24 20 60

© 2018 par BL-design